Article rédigé par Réjane Ereau

Magazine Inexploré, INREES – janvier 2020

Imaginez une vague d’oxygène qui viendrait nettoyer le corps de ses blocages et l’inonder de vie… Combinant travail du souffle, points d’acupressure, sons et mouvements, la Transformational Breath® réactive le potentiel de l’être.

Coach en intelligence collective, Philippe Baran explore depuis des années l’univers du développement personnel. Il médite régulièrement. Pour autant, la découverte d’une certaine pratique de respiration marqua un tournant dans sa vie. «Au-delà d’un état de sérénité», il y toucha du doigt « un accélérateur » pour bouger des choses en profondeur.
« C’est un des moyens les plus puissants que j’ai trouvés pour me reconnecter à mon corps, lâcher le mental et me sentir en connexion avec les autres, précise-t-il. J’en perçois les effets au quotidien, tant sur le plan physique que sur les plans émotionnel et spirituel. »
Venue des Etats-Unis, la méthode s’auto qualifie de « respiration transformatrice » Transformational Breath en anglais. Coach et formateur certifié, Joël Jégo l’implanta en France en 2015. « Il s’agit d’une respiration consciente connectée», explique-t-il.
« Consciente », parce quelle invite à porter attention au souffle. « Connectée », parce qu’il ne faut marquer de pause ni entre l’inspiration et l’expiration ni entre les cycles de respiration. « Cet apport soutenu d’oxygène permet de descendre au niveau cellulaire pour débloquer les émotions, traumatismes et croyances limitantes qui y sont stockés», détaille-t-il.
L’énergie à haute vibration crééepar le souffle « lève les « Par effet d’entraînement », elle élève la fréquence basse de ces mémoires « afin de les intégrer ». Pour maximiser la quantité d’air captée, on utilise la bouche plutôt que le nez. « Une inspiration bouche ouverte sur trois temps, suivie d’une expiration sur un temps, sans pause, active plus efficacement le travail », confirme Joël Jégo. Pour éviter de la refermer, ne serait-ce que pour humecter le palais, le praticien fournit un embout en plastique à tenir entre les lèvres. Pas confortable, mais imparable.